Faut-il postuler quand on a pas le profil ?

Written by on septembre 27, 2020

Photo de Andrea Piacquadio sur Pexels.com

J’ai reçu une notification de Facebook.

L’entreprise où je travaille avait reçu 60 candidatures non lues pour un poste ouvert de journaliste. Plus précisément un poste de rédacteur en chef adjoint.

Selon la fiche métier de l’APEC, « le rédacteur en chef coordonne l’ensemble de la production éditoriale de la structure. Il oriente la ligne éditoriale, imagine les sujets et reportages, manage les équipes de journalistes, valide les contenus et analyse les audiences. »

Je ne m’occupe pas des recrutements mais poussée par la curiosité j’ai parcouru les profils.

Une poignée de journalistes et pour le reste des profils divers mais carrément déconnectés du journalisme : un chargé de pégagogie, un informaticien en maintenance, un chauffeur ?, un preventioniste santé, un agent commercial, un chargé de clientèle, etc. Tout ce monde avec des profils de formation aussi très loin du métier recherché : finance, archéologie etc.

C’est vrai que le désespoir du chômage peut amener à faire ce genre de candidature peu en phase.
La Bible a aussi dit « jette ton pain à la surface des eaux » mais dans le monde compétitif dans lequel on vit, on ne peut plus se permettre ce genre de luxe même si l’on est chrétien.

Lire aussi :

Une réorientation professionnelle cela se prépare si c’était le souhait de ces candidats atypiques.
Chercher le travail de façon professionnelle et intentionnelle cela se travaille aussi.

Certes les employeurs recherchent le potentiel qui existe dans les candidats à l’embauche. Les recruteurs recommandent de postuler si vos qualifications correspondent au moins à 80 à 90 % des compétences recherchées dans la fiche de poste. Si vous possédez déjà les compétences clés nécessaires pour pouvoir apprendre ce que vous manque sur le tas, votre candidature ne sera pas une perte totale de temps pour vous et pour le recruteur.

Mais envoyer des candidatures au petit bonheur la chance et compter sur le hasard ou un malentendu pour décrocher le travail en 2020 en plein Covid alors que de nos jours les diplômés sont plus nombreux que les postes à pourvoir dans le secteur formel ?????

Oui, il y a toujours l’histoire du frère X ou de la soeur Y à qui Dieu a fait grâce et qui a trouvé le boulot de cette manière et Dieu soit loué pour ces miracles ! Mais comme le disait un Pasteur : « l’espoir n’est pas une stratégie ».

Chercher le boulot cela s’apprend aussi.

C’est un des volets du Bootcamp Métier de destinée® une semaine avec des spécialistes en Ressources humaines pour : refaire son CV, apprendre à écrire une lettre de motivation, savoir faire son réseautage, apprendre à se comporter en entretien, découvrir comment réussir sa réorientation professionnelle…

Ecoutez le témoignage de Guim, participant de la promo 1 du Bootcamp Métier de Destinée :

Inscriptions : https://tinyurl.com/y6qlc4nk





Please visit Appearance->Widgets to add your widgets here

Les inscriptions pour les sessions 2021 sont fermées...

Inscrivez-vous sur la liste d'attente pour être notifié(e) pour les prochaines sessions au Printemps 2022.

Si vous souhaitez rejoindre la grande famille des victorieux et participer à la prochaine Session de Coaching emploi chrétien de 21 jours.

Laissez-nous votre contact e-mail pour recevoir plus d'informations et vivre la gloire de Dieu dans votre vie professionnelle.

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Vie de Victoires will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.
%d blogueurs aiment cette page :