Coaching chrétienFeaturedQue veut dire faire confiance en Dieu ?

janvier 1, 2022by Rose-Marie Poos2
photo of people reaching each other s hands
Photo by Anna Shvets on Pexels.com

Dieu se préoccupe plus de notre confiance que de nos talents… Il est plus attaché à notre caractère qu’à notre carrière… et plus intéressé par l’obéissance que par le sacrifice. Marshawn Evans Daniels

Je voudrais vous emmener dans mon étude biblique sur la Confiance, le Caractère et l’Obéissance.

Confiance

Dans le Nouveau-Testament il y a différentes variantes du mot “confiance”. On trouve ainsi tour a tour, “pistis” (nom) une confiance en quelqu’un ou quelque chose ; “pistos” (adjectif) une confiance comme dans une personne de confiance et “pisteuo” (verbe) qui signifie littéralement “j’ai confiance”.

Pour certains avoir confiance est synonyme d’avoir la foi. C’est en partie vrai. Cependant on voit comment dans la vie de tous les jours on peut “avoir foi en Dieu” mais ne pas avoir confiance pour agir selon une certaine instruction reçue de Dieu ou comment on peut avoir foi en Dieu mais ne pas avoir confiance pour voir la manifestation de la promesse de Dieu.

Sarah croyait en Dieu mais elle n’a pas cru a l’annonce qu’elle allait avoir un enfant dans sa vieillesse.

L’un d’entre eux dit: Je reviendrai vers toi à cette même époque; et voici, Sara, ta femme, aura un fils. Sara écoutait à l’entrée de la tente, qui était derrière lui. Abraham et Sara étaient vieux, avancés en âge: et Sara ne pouvait plus espérer avoir des enfants. Elle rit en elle-même, en disant: Maintenant que je suis vieille, aurais-je encore des désirs? Mon seigneur aussi est vieux. L’Eternel dit à Abraham: Pourquoi donc Sara a-t-elle ri, en disant: Est-ce que vraiment j’aurais un enfant, moi qui suis vieille? Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Eternel? Au temps fixé je reviendrai vers toi, à cette même époque; et Sara aura un fils. Sara mentit, en disant: Je n’ai pas ri. Car elle eut peur. Mais il dit: Au contraire, tu as ri. Genèse 18 : 10-15

C’est une chose de croire en Dieu, mais c’en est une autre de placer notre confiance en Dieu et lui faire aveuglément confiance…

La plupart d’entre nous croient en la puissance de Dieu grâce à nos expériences personnelles et à la lecture de la Bible. Mais mettre ces croyances en action peut être un véritable défi pour la plupart.

Pour certains, la foi est un système de croyance ; la confiance est une action.

La confiance c’est croire que Dieu fera ce qu’il a dit et le croire si profondément que nous sommes prêts à agir en conséquence.

Mais quelqu’un dira : Toi, tu as la foi ; et moi, j’ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres. Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent. Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est inutile ? Jacques 2:18-20

Par conséquent, la confiance consiste à mettre la foi en pratique. L’antithèse de la foi fondée sur la révélation de Dieu est son rejet en faveur de la raison humaine.

Mettre sa foi en Dieu, c’est être sûr de ce que l’on espère, c’est être convaincu de la réalité de ce que l’on ne voit pas. Hébreux 11:1

Avoir confiance c’est commencer a agir en conformément a ce pour quoi on a la foi. “Walk the walk and talk the talk” comme disent les américains.

Marshawn Evans Daniels traduit aussi la confiance ou Trust en anglais par l’acronyme :

TRUST-(T)otal (R)eliance (U)pon (S)piritual (T)iming soit une confiance totale dans le timing divin.

Parfois on cherche des raccourcis pour soi-disant permettre l’accomplissement de la promesse de Dieu.

Sarah en est un parfait exemple. Son mari avait reçu la promesse de Dieu qu’il allait être le pere d’une multitude mais les années passaient, ils étaient tous les deux âgés et elle et son mari n’avaient toujours pas le moindre enfant. Elle a résolu “d’aider la chance”.

Saraï, la femme d’Abram, ne lui avait pas donné d’enfant. Mais elle avait une esclave égyptienne nommée Agar. Saraï dit à son mari : « Tu vois : le Seigneur m’a empêchée d’avoir des enfants. Je pourrai peut-être avoir un fils grâce à mon esclave. Passe la nuit avec elle. » Abram accepta la proposition de Saraï. Saraï prit alors son esclave Agar et la donna comme femme à Abram son mari. Il y avait dix ans qu’Abram habitait le pays de Canaan. Abram passa la nuit avec Agar, qui devint enceinte. Gen 16, 1-16

Lorsque Dieu promet d’accomplir son plan, le chemin vers le but recherché n’est jamais facilité lorsque l’homme interfère avec ses propres plans perfides destinés à “aider” le Tout-Puissant.

Des questions pour aller plus loin :

  • A qui je fais confiance en général ?
  • Sur quoi je fais confiance a Dieu et sur quoi je ne lui fais pas confiance ?
  • Quand et Où je fais confiance a Dieu et quand et ou je ne lui fais pas confiance ?
  • Pourquoi je fais confiance a Dieu et pourquoi je ne lui fais pas confiance ?
  • Comment se manifeste ma confiance en Dieu et mon manque de confiance ?

Lire aussi :


person making clay pot
Photo by Pixabay on Pexels.com

Caractère

À l’origine, c’était le nom donné à l’outil d’un sculpteur. Progressivement, le mot s’est élargi pour inclure non seulement l’outil utilisé, mais aussi le processus de façonnage des sculptures. Peu à peu, il a également été utilisé pour désigner les particularités ou les caractéristiques d’une pièce de sculpture.

Lorsque saint Paul écrit dans Hébreux 1:3 que le Christ est “l’empreinte” de la personne du Père, l’expression “empreinte”, en grec, est le mot caractère. Cela est traduit en anglais par “image même”. Christ est l’image même du Père, c’est cela son caractère, mais qu’en est-il de nous ?

Sommes nous l’image même de Christ, l’image même du Père ? Le projet de Dieu en créant l’homme était qu’il soit a son image et selon sa ressemblance ? L’image d’un Dieu c’est quoi ? La ressemblance d’un Dieu c’est quoi ? Et est-ce que nos paroles, nos actions, nos croyances, nos faits et gestes, notre personnalité reflètent cette essence divine ?

Mais on ne peut imiter ou ressembler a ce que l’on ignore. Est-ce que je connais réellement le caractère de Dieu pour pouvoir me laisser façonner a son image.

2 Corinthiens 3:18 Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.

Être l’image même de Dieu c’est manifester le fruit de l’Esprit. C’est un seul fruit avec plusieurs quartiers. C’est LE fruit et non les fruits donc cela vient comme un package.

«Je vous dis donc ceci : menez votre vie dans la dépendance du Saint-Esprit, et vous n’obéirez pas aux désirs qui animent l’homme livré à lui-même. Car ses désirs sont diamétralement opposés à ceux de l’Esprit ; et l’Esprit a des désirs qui s’opposent à ceux de l’homme livré à lui-même. Les deux sont opposés l’un à l’autre, c’est pourquoi vous ne pouvez pas être votre propre maître. Mais le fruit de l’Esprit c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, l’amabilité, la bonté, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi. La Loi ne condamne certes pas de telles choses.»
‭‭Galates‬ ‭5:16-17, 22-23‬ ‭BDS‬‬

Des questions pour aller plus loin :

  • A qui je ressemble en général, de qui suis-je l’image même ?
  • Qu’est-ce qu’il y a en moi qui est l’image du Père et qu’est-ce qui ne l’est pas ?
  • Quand et Où je manifeste la ressemblance a Dieu et quand et ou je ne lui ressemble pas du tout ?
  • Pourquoi je devrais ressembler a Dieu et être son image même ?
  • Comment ressembler davantage a Dieu ?


Lire aussi :


man in red polo shirt sitting near chalkboard
Photo by Andrea Piacquadio on Pexels.com

L’obéissance

Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance. 1 Pierre 1:14

Le mot en hébreu pour l’obéissance est le mot – shama (שָׁמַע) qui signifie entendre, écouter, prêter attention, comprendre, se soumettre et obéir. Shama signifie “entendre et répondre de manière appropriée”. C’est entendre/écouter et agir physiquement en fonction de ce que l’on a entendu.

En grec, le mot obéissance signifie littéralement, “soumission à ce qui est entendu”, c’est-à-dire l’obéissance comme réponse à quelqu’un qui parle.

Dans les deux cas l’emphase est mise sur l’écoute, obéir c’est faire ce que nous entendons Dieu dire, c’est mettre ses paroles en action et ne pas se contenter de les écouter.

Mais mettez la parole en pratique, et ne vous contentez pas d’écouter, en vous trompant vous-mêmes. Jacques 1:22

La toute première fois que le mot hébreu que nous traduisons par “obéir” apparaît dans les Écritures, c’est dans Genèse 22:15-18. Parce qu’Abraham a obéi avec le sacrifice d’Isaac, Dieu lui promet des bénédictions.

La deuxième fois que le mot hébreu que nous traduisons par “obéir” apparaît dans les Écritures, c’est dans Genèse 27:6. Cette histoire parle également d’une bénédiction.

Dieu nous promet de bonnes choses si nous lui sommes obéissants.

Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles, Vous mangerez les meilleures productions du pays; Mais si vous résistez et si vous êtes rebelles, Vous serez dévorés par le glaive, Car la bouche de l’Eternel a parlé. Esaie 1:19-20

Mais si tu écoutes ma voix, et si tu fais tout ce que je te dirai, je serai l’ennemi de tes ennemis et l’adversaire de tes adversaires. Mon ange marchera devant toi, et te conduira chez les Amoréens, les Héthiens, les Phéréziens, les Cananéens, les Héviens et les Jébusiens, et je les exterminerai. Exode 23:22-23

Maintenant combien de fois nous désobéissons a Dieu, pas toujours en commettant le péché, mais en ne suivant pas une de ses instructions : écrire ce livre, créer cette entreprise, lancer ce podcast ou ce site, commencer cette carrière dans le chant etc. Puis on se plaint de ne pas manger pas les bonnes choses du pays ?

Combien de fois nous écoutons la voix de la raison humaine ou la voix de nos peurs et de nos limitations plutôt que celle de Dieu et nous nous plaignons d’être soumis aux attaques de nos adversaires ?

La question “a qui obéis-tu?” est reliée a la question “Qui tu entends/ qui tu écoutes ?”.

Nous sommes responsables de qui nous choisissons d’écouter.

La foi vient de ce que l’on entend (Romains 10:17) : mais qui écoutons nous réellement ? Dieu ou ce professeur/ce proche qui n’a pas cru en nous et en notre potentiel ? Dieu ou bien les prédictions économiques ou les statistiques qui disent que vous ne pouvez pas y arriver parce que vous avez telle couleur de peau, tel sexe ou avez grandi dans tel quartier ? Dieu ou bien les blessures et les échecs du passé ?

J’agis (ma foi en action) ou je n’agis pas en fonction des paroles de qui : moi, Dieu ou les hommes ?

Sait-on reconnaitre la voix de Dieux au milieu des multiples voix de ce siècle ?

Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix. (…) Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés.(…) J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. (…) Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent. Jean 10:4,8,16,27

Des questions pour aller plus loin :

  • Qui est-ce que j’écoute en général ?
  • Que me disent ces voix que j’écoute ?
  • Quand et Où j’écoute ces voix au lieu de la voix de Dieu ?
  • Pourquoi je fais confiance ces voix plus qu’a ce que Dieu dit de moi ?
  • Comment faire pour savoir reconnaitre la voix de Dieu et avoir l’oreille d’un disciple ?
    Le Seigneur, l’Eternel, (…) éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, Pour que j’écoute comme écoutent des disciples. Le Seigneur, l’Eternel, m’a ouvert l’oreille, Et je n’ai point résisté, Je ne me suis point retiré en arrière. Ésaïe 50:4-5

Confiance, caractère et obéissance requièrent d’écouter et d’agir, de prendre des décisions qui apportent une transformation. Qu’il s’agisse de quitter ce boulot que vous n’aimez pas, de créer sa propre entreprise, de se séparer de relations toxiques, la vie peut vous apporter le meilleur a condition d’écouter Dieu et d’agir en conséquence.