Développer son employabilité

Written by on août 1, 2021

woman in orange blazer and black and white floral hijab
Photo by Tima Miroshnichenko on Pexels.com

ES-TU EMPLOYABLE ?

La question essentielle de ce 21e siècle ce n’est pas de savoir s’il y aura des emplois avec le développement de l’intelligence artificielle, de la robotique etc. mais si nous serons toujours employables pour les emplois disponibles.

L’employabilité nous dit Le Robert c’est :

  1. Capacité individuelle à acquérir et à maintenir les compétences nécessaires pour trouver ou conserver un emploi, s’adapter à de nouvelles formes de travail.

Pour un individu, elle s’articule autour de 3 axes : la mobilité, la formation continue, ainsi que la gestion et l’évaluation des compétences.

Je lisais plusieurs choses ce week-end et je vous partage mes réflexions (même si vous n’avez pas demandé 😂).

L’importance d’avoir un ou des diplômes d’une école qui pèse lourd

Le premier contact d’un employeur avec une personne en général ce n’est pas ce qu’elle sait faire mais son CV le résumé de son parcours professionnel et universitaire. Et il y a des CV qui parlent plus fort que d’autres.

Si tu sors de la meilleure école du pays ou de la région, ton CV parlera plus fort au recruteur que celui qui a fait une école gnafou-gnafou, même si ce dernier est plus doué, talentueux, etc.

On peut considérer que c’est triste mais c’est une réalité surtout dans le monde francophone.


Lire aussi :


Quand j’ai repris mes études pour faire journalisme, j’ai visé la crème de la crème des écoles du domaine. J’ai payé le prix pour le faire, le travail, les sacrifices financiers y compris le frigo vide parce que tu as payé la mensualité de l’école mais aujourd’hui je ne regrette pas car cela m’a emmené plus loin que d’autres personnes peut être plus talentueuses que moi, mais qui ont fait l’erreur de négliger les diplômes.

Je lisais les résultats de l’insertion sur le marché du travail des élèves de Sciences Po une des écoles dont je suis diplômée. Un pourcentage considérable est embauchée avant même l’obtention de son diplôme, car Sciences Po ça pèse.

L’autre chose intéressante est que 61% des élèves ont trouvé leur travail par Internet. Ce n’est pas une affaire de réseau, de « ce sont tous des fils à papa » etc. Leur diplôme pèse lourd. Quand le recruteur voit Sciences Po dans la masse des candidatures, il s’arrête.

Bref, s’il y a une école réputée dans ta zone bats-toi pour y accéder même si c’est pour faire un certificat de 2 semaines. Même si c’est pour être dernier de ta classe : dernier de Harvard ça parle plus fort que major de promo de l’école gnafou-gnafou.

7 axes pour développer son employabilité (Cegos)

L’importance d’avoir des compétences transférables

En France et aux USA la reprise économique post-Vide0 est déjà là mais il se pose un problème d’inadéquation. Il y a plein d’emplois disponibles mais ils ont du mal à trouver des candidats car les gens ne sont pas dans les bonnes régions ou bien pas dans le bon secteur.

La demande aux USA est dans les métiers de la vente, l’éducation et les bars/restaurants. Ce sont les 3 secteurs qui recrutent le plus actuellement.

En France 🇫🇷, 1 entreprise sur 2 peine à recruter pour pourvoir les postes disponibles.

En face, certains chercheurs d’emplois semblent avoir du mal à trouver. Il y a de la demande mais bien sûr pas dans tous les domaines.

Selon le site d’intérim Qapa, voici les secteurs en demande et ceux qui sont bouchés.

Les 5 métiers qui recrutent le plus en 2021 : Préparateur de commande, Auxiliaire de vie, Manutentionnaire, Développeur informatique, Maçon.

Les 5 des métiers qui recrutent le moins : Valet de chambre, Serveur, Cuisinier, Secrétaire administratif, Vendeur.

Les 5 formations qui offrent le moins de débouchés : Les formations en banque, Les formations en journalisme, édition et imprimerie, Les formations en chimie, Les formations en communication, publicité et relations presse, Les formations en industrie textile.

Maintenant que faire si l’on est pas dans les régions ou les secteurs qui recrutent ? Il faut pouvoir bouger physiquement et avoir des compétences que l’on peut utiliser dans différents secteurs : des compétences transférables.

C’est celles qui seront utiles dans ce 3eme millénaire.

Les voici dans cet article :

Êtes vous prêt pour le futur du marché de l’emploi ?





Please visit Appearance->Widgets to add your widgets here
%d blogueurs aiment cette page :