Complexe de Jonas : sortir de sa zone de confort

Written by on juillet 5, 2021

Jonah and the Whale (oil on board) Aris, Fred (b.1934) (Contemporary Artist)

« La parole de l’Éternel fut adressée à Jonas, fils d’Amitthaï, en ces mots: Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle; car leur méchanceté est montée jusqu’à moi. Mais Jonas se leva pour s’enfuir à Tarsis, de devant la face de l’Éternel. » Jonas 1:1-3

La Bible ne détaille pas les raisons qui ont poussé Jonas à refuser la mission assignée par Dieu et à fuir dans la direction opposée de celle où Dieu l’a envoyé.

Dieu lui dit d’aller à l’est vers l’Irak mais Jonas décide de partir à l’ouest, à l’extrême opposé.

Jonas choisit de désobéir.

Oui, Ninive c’est loin, que vont dire ses habitants en entendant la prophétie, comment vont-ils réagir, est-ce qu’ils vont mal le prendre ? Est-ce qu’ils vont même seulement l’écouter un peuple pécheur comme ça ? Et si sa mission était un échec ? Ce sont peut-être des raisons que Jonas a trouvées valables pour déserter et fuir sa mission. Trop loin, peur du qu’en dira-t-on, peur de l’échec : Ninive était hors de sa zone de confort.

Jonas préfère fuir.

Faire ce que Dieu nous demande

Désobéir à Dieu ce n’est pas toujours tomber dans le péché d’impudicité, de mensonge, d’adultère ou faire des choses interdites par Dieu.

Désobéir c’est aussi résister à – se rebeller contre – se révolter contre ce que Dieu demande de faire et ne pas accomplir sa volonté. Quelqu’en soit la raison.

Jonas le prophète, le messager de Dieu refuse de transmettre le message. Il a refusé l’appel divin sur sa vie.


Lire aussi :


Cela nous arrive aussi souvent. On continue de prier, d’aller à l’église, de servir Dieu même pour certaines choses, d’aimer Dieu, d’avoir une vie chrétienne mais on ne crée pas cette entreprise qu’Il nous a instruit, on n’écrit pas ce livre dont Il nous a donné l’idée, on ne lance pas ce produit ou service qu’il nous a inspiré. L’idée, I. D., Inspiration Divine qu’Il nous a insufflée reste planquée dans un tiroir.

Il dit « écrit » on n’écrit pas, Il dit « crée » on ne crée pas, Il dit « promeut » on ne promeut pas.

Comme Jonas, on désobéit. Comme Jonas, on refuse de rentrer dans son appel, de faire ce pour quoi on a été créé, de servir à régler le problème pour lequel Dieu nous a suscité sur terre.

Or il y a des actions que Dieu a prévues d’avance que nous devons faire.

«Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.» Éphésiens‬ ‭2:10‬ ‭

Jonas un prophète qui refuse de prophétiser. Et combien d’écrivains qui n’écrivent pas, de chanteurs qui ne chantent pas, d’entrepreneurs qui n’entreprennent pas.

Et dans le même temps on pleure à Dieu à cause des fins de mois difficiles, des découverts et du manque d’argent.

man in red crew neck sweatshirt photography
Photo by Andrea Piacquadio on Pexels.com

Le complexe de Jonas ou la peur de réussir

Abraham Maslow a théorisé ce phénomène, sous le nom de “complexe de Jonas”.

Maslow a noté que dans notre société, nous apprenons « à revêtir un manteau caméléon de fausse modestie ou humilité. » Maslow affirmait que pour éviter d’être puni par la société, la personne devient faussement humble par crainte d’être punie pour avoir été supérieure. Elle devient inférieure, renonce à ses talents et se refuse à faire ce pour quoi elle est née et a été créée.

Le complexe de Jonas, c’est le fait pour un être humain de saboter ses rêves de grandeur et de préférer vivre dans la médiocrité et la conformité. C’est la peur de sa propre grandeur, l’évitement de son destin ou de l’exercice de ses talents.

Lire aussi :

Le complexe de Jonas est la peur du succès. Se mettre soi-même des barrières consciemment ou inconsciemment et limiter son potentiel. C’est faire des choix qui ne mènent pas vers la réussite. C’est s’auto-saboter pour ne pas atteindre nos objectifs par peur de réussir plus que les autres, de ne pas être ordinaire et d’être ensuite rejeté par jalousie ou le fait de paraître arrogant, d’éviter la responsabilité qui va avec la réalisation de son talent et de son potentiel, éprouver la difficulté à se voir comme quelqu’un d’influent etc.

Il n’y a qu’une seule personne au monde qui puisse vous empêcher d’aller loin. C’est celle qui tous les jours vous regarde dans le miroir.

ANONYME

Selon les mots de Maslow, « vous devez être conscient non seulement des possibilités divines qui existent en vous, mais aussi des limites humaines existentielles ».

«J’avais dit: Vous êtes des dieux, Vous êtes tous des fils du Très-Haut. Cependant vous mourrez comme des hommes, Vous tomberez comme un prince quelconque.» Psaumes‬ ‭82:6-7‬ ‭

«Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui? Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l’as couronné de gloire et de magnificence. Tu lui as donné la domination sur les œuvres de tes mains, Tu as tout mis sous ses pieds» Psaumes‬ ‭8:5-7

Nous sommes créés « à l’image et à la ressemblance » de Dieu et « de peu inférieurs » à Lui avec tout le champ des possibles que cela implique mais aussi des êtres mortels, poussière qui retournera à la poussière, un souffle fragile.

«L’homme est semblable à un souffle, Ses jours sont comme l’ombre qui passe.» Psaumes‬ ‭144:4‬ ‭

Lire aussi :

Cette peur de réussir peut être liée à un manque de confiance en soi, à la peur du changement que va apporter le succès, au sentiment de culpabilité de sortir de son milieu familial ou amical et ne plus être « loyal » à son quartier, ses origines etc.

woman in gray tank top
Photo by Andrea Piacquadio on Pexels.com

Le complexe de Jonas fabrique les aigris

Les personnes souffrant du complexe de Jonas sont prêtes à se contenter de moins que ce qui est disponible soit parce qu’elles y sont habituées depuis leur enfance, elles ne se sentent pas dignes de mériter plus ou tout simplement parce qu’elles n’ont pas envie de travailler dur pour atteindre leurs objectifs.

Mais bien souvent ces personnes en veulent à ceux qui ont suffisamment confiance en eux-mêmes pour s’accepter et accepter d’évoluer.

Ils ne supportent pas que d’autres s’autorisent ce qu’ils se refusent.

Lire aussi :

Ce sont les « mais lui/elle qu’est-ce qu’il veut montrer ? Il/elle se croit meilleur que nous ? ».

Il/Elle n’est pas meilleur mais il s’est seulement donné l’autorisation de briller suivant l’ordre de son créateur.

«Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.» Matthieu‬ ‭5:14-16‬ ‭

Dieu nous a donné la permission et nous commande même de briller là où nous sommes.

photo of woman holding crown
Photo by Dellon Thomas on Pexels.com

Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve

Car aussi longtemps que l’on fuit qui on est, celui ou celle que l’on est appelé à devenir, on ne peut pas être heureux.

Tant qu’il fuyait son appel, non seulement Jonas était virtuellement mort, englouti dans le ventre d’un monstre marin mais il emmenait la « poisse », la désolation et l’ombre de la mort partout où il passait.

Le bateau dans lequel il a embarqué pour fuir Dieu et sa mission était menacé de faire naufrage tant qu’il était à bord. Dès qu’on l’a dégagé du bateau tout s’est passé pour le mieux pour ses compagnons de voyage.

«Et ils se dirent l’un à l’autre: Venez, et tirons au sort, pour savoir qui nous attire ce malheur. Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Jonas. Alors ils lui dirent: Dis-nous qui nous attire ce malheur. Quelles sont tes affaires, et d’où viens-tu? Quel est ton pays, et de quel peuple es-tu? Il leur répondit: Je suis Hébreu, et je crains l’Éternel, le Dieu des cieux, qui a fait la mer et la terre. Ces hommes eurent une grande frayeur, et ils lui dirent: Pourquoi as-tu fait cela? Car ces hommes savaient qu’il fuyait loin de la face de l’Éternel, parce qu’il le leur avait déclaré. Ils lui dirent: Que te ferons-nous, pour que la mer se calme envers nous? Car la mer était de plus en plus orageuse. Il leur répondit: Prenez-moi, et jetez-moi dans la mer, et la mer se calmera envers vous; car je sais que c’est moi qui attire sur vous cette grande tempête.» ‭‭Jonas‬ ‭1:7-12‬ ‭

Nul doute que s’il était parvenu dans son lieu de fuite, il aurait attiré également des malheurs là bas.

Lire aussi :

Toi qui es malheureux, insatisfait, qui t’estime malchanceux n’es-tu pas un ou une Jonas ?

N’y a-t-il pas un travail, une mission que Dieu t’a demandé de faire et que tu fuis ? Dieu t’a demandé d’aller à l’est tu fuis à l’opposé, à l’ouest pour éviter les kongossas et les jalousies ? Par peur ou pour pouvoir continuer de traîner avec la même clique de « canards », tu refuses de te laisser devenir pleinement l’aigle que tu es ? ‬‬

Si c’est le cas lève toi et brille ! Le monde a besoin de ta lumière !

«Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu.» Romains‬ ‭8:19‬ ‭





Please visit Appearance->Widgets to add your widgets here
%d blogueurs aiment cette page :