Comment saisir les promesses de Dieu

Written by on février 13, 2021

«Ceux qui bâtissaient la muraille, et ceux qui portaient ou chargeaient les fardeaux, travaillaient d’une main, et de l’autre ils tenaient une arme.» Néhémie‬ ‭4:17

Ceux qui rebâtissaient la muraille avec Néhémie avaient compris ce principe du succès travailler dans le domaine naturel et dans le spirituel. Ils bâtissaient le mur avec des briques, du mortier, d’une main et de l’autre ils avaient en main leur arme de combat.

Nous de même, devons agir d’un côté en augmentant notre connaissance, travaillant sur notre caractère et de l’autre fléchir les genoux et combattre avec l’épée de la Parole de Dieu.

Avec seulement une main on combat l’ennemi mais la muraille ne se bâtit pas. Avec seulement une main la muraile se bâtit mais à tout moment l’ennemi peut venir attaquer et tout détruire.

Avec les deux mains on bâtit et on protège à la fois.

«Pour cette raison même, faites tous vos efforts afin d’ajouter à votre foi la qualité morale, à la qualité morale la connaissance, à la connaissance la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la persévérance, à la persévérance la piété, à la piété l’amitié fraternelle, à l’amitié fraternelle l’amour.» 2 Pierre 1: 5-7 S21

Plusieurs éléments sont nécessaires pour entrer dans la pleine connaissance de Christ, qui nous garantit d’entrer dans les promesses de Dieu pour nous.

Valeurs et connaissance

Le premier étage de la fusée qui doit nous propulser plus haut avec le Seigneur sont la foi et la vertu ou qualité morale ou bonne conduite dans les traductions plus modernes de la Bible.

« Mettre sa foi en Dieu, c’est être sûr de ce que l’on espère, c’est être convaincu de la réalité de ce que l’on ne voit pas ». Hebreux 11:1 – BFC

Une qualité morale est un trait de personnalité, proche de la notion de valeur morale, soit l’ensemble des principes de conduite et de jugement de ce qui représente le bien au sein d’une société comme par exemple, la loyauté, la discipline, l’honnêteté, la loyauté etc.

Avoir la foi et posséder des qualités morales sont les deux premiers pré-requis mais auxquels doivent s’ajouter la connaissance.

Nous connaissons tous le verset d’Osée 4:6 Mon peuple périt faute de connaissance.

Quelle connaissance me direz-vous ?

La connaissance des principes et des lois divins qui gouvernent le domaine dans lequel vous voulez prospérer mais c’est aussi « la science » nous dit la version Segond de 2 Pierre 1: 5 donc la connaissance du domaine où l’on veut réussir.

« Toute entreprise est construite par la planification sage, devient forte par le bon sens, et les profits merveilleusement en se tenant au courant des faits » Proverbes 24:3 (traduction the living bible)

Comment fonctionne le monde financier, l’immobilier, la psychologie humaine etc. ? L’ignorance peut coûter très cher au sens littéral comme au sens figuré.

« Le manque de science n’est bon pour personne ». (Proverbes 19:2)

Développer un bon caractère

Une fois que l’on a la foi, que l’on se conduit décemment et que l’on a la connaissance, donc les compétences et les aptitudes nécessaires, il faut ajouter encore la maîtrise de soi. Certains classent la maîtrise de soi comme un valeur morale.

Cet atout central d’un bon caractère, appelé aussi la tempérance, est nécessaire pour connaître la réussite. Combien de personnes ont ruiné eux-mêmes une bonne opportunité en paniquant à tord et à travers, trop bavards à cause de leur bouche qu’ils ne savaient pas maîtriser, incapables de maîtriser leurs nerfs à cause de leur caractère colérique ou boudeur etc ?

Vient ensuite la persévérance. Rien de grand ni de bon ne peut se bâtir sans elle. La persévérance  consiste à fournir des efforts sans relâche et en permanence malgré les obstacles et les difficultés.

Si vous abandonnez dès la première contrariété, c’est que vous n’avez pas le caractère taillé pour le succès.

« Sans détermination, vous ne commencerez jamais. Mais plus important encore, sans persistance, vous ne finirez jamais », Denzel Washington.

D’autres traductions de la Bible parlent de la patience.

La patience et la persévérance sont des muscles que Dieu développe à travers les épreuves et les afflictions de la vie. (Romains 5:3-4)

S’ajoute en suite la piété ou l’attachement à Dieu. Aimer Dieu de tout son coeur, de toute son âme, de toute sa force et de tout son esprit est le commandement le plus grand. Et c’est aussi la garantie que le Seigneur nous accordera ce que nous pouvons souhaiter dans la vie.

Fais de l’Eternel tes délices et il te donnera ce que ton cœur désire. Ps 37:4

La voie excellente de l’amour

Enfin viennent l’amitié fraternelle et l’amour agapè ou la charité.

Aimer son prochain comme soi-même est le second plus grand commandement.

« Un des scribes, qui les avait entendus discuter, sachant que Jésus avait bien répondu aux sadducéens, s’approcha, et lui demanda: Quel est le premier de tous les commandements? Jésus répondit: Voici le premier: Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur; et: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là. » Marc 12 : 28-31

L’amour agapè, la charité, n’est pas lié aux sentiments qui varient et changent sans cesse. C’est un amour gratuit et désintéressé qui provient d’un choix qui engage la volonté et se manifeste toujours en actes.

C’est « la voie excellente », sans laquelle tout ce que nous sommes et tout ce que nous faisons est multiplié par zéro que ce soit les dons spirituels ou les actes de bienfaisance. (1 Corinthiens 13:1-3)

L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil. Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit. En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. 1 Corinthiens 13 : 4-7

Soyons des chrétiens complets, qui prient certes mais qui ont aussi le bon comportement, le bon caractère, la connaissance et par dessus tout qui ont pour moteur l’amour.





Please visit Appearance->Widgets to add your widgets here
%d blogueurs aiment cette page :