Femmes, soyez soumises à vos maris et maris, aimez vos femmes

Written by on novembre 11, 2020

Photo de cottonbro sur Pexels.com

Au moins par trois fois dans les épitres Paul recommande aux femmes d’être soumises à leurs maris.

De nombreux hommes aiment s’accrocher à se verset et le brandir à tout moment aux femmes.

La première fois que ce commandement est écrit c’est dans la lettre aux Éphésiens. Cependant ainsi que l’a relevé un commentateur biblique, trois versets seulement sont consacrés aux devoirs féminins alors que sept concernent ensuite les devoirs des hommes. 

Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Eglise, parce que nous sommes membres de son corps. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Eglise. Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari. Ephésiens 5: 23-33

Le long paragraphe dans lequel Paul insiste sur le fait que l’homme doit aimer sa femme, comparé aux 3 phrases où il recommande d’être soumises à leur mari, se conclut par une phrase rappelant les obligations de chacun – commençant d’ailleurs par les obligations de l’homme- et les liant par un « et ».

Le mot « et » sert à exprimer une addition, une liaison. Pas de respect sans amour et pas d’amour sans respect.

Dans Colossiens 3, qui énumère les obligations de chaque membre de famille, maris, femmes, parents, enfants, le respect de la femme vient aussi avec l’amour de l’homme.

Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles. Colossiens 3 : 18-19


Lire aussi :


Dans 1 Pierre 3, où Paul semble d’adresser davantage aux femmes, après avoir longuement rappelé aux femmes qu’elles soumises et pourquoi, il conclut tout de même son propos en rappelant que les hommes doivent prendre soin de leurs femmes et il lie même cela à une conséquence spirituelle, ce qui n’est jamais fait avec la soumission de la femme : « afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières ».

1Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, 2en voyant votre manière de vivre chaste et réservée. 3Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, 4mais la parure intérieure et cachée dans le coeur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu. 5Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris, 6comme Sara, qui obéissait à Abraham et l’appelait son seigneur. C’est d’elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte.
7Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible; honorez-les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu’il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières.

La soumission de la femme est importante comme les frères n’arrêtent pas de le rabacher à longueur de journée sur les réseaux sociaux. Surtout d’ailleurs semble-t’il parce que cela renforce certains préjugés de culture machiste. Mais rares sont ceux qui déployent autant d’énergie à rappeler que selon la même Bible l’homme doit aimer et honorer son épouse et prendre soin d’elle comme Christ prend soin de l’Eglise. Pourtant la Bible met les deux obligations respect et amour toujours ensemble, toujours liées et avec la même importance.

Le coach William Djamen enseigne souvent que l’amour de l’homme se nourrit de respect mais que l’amour de la femme se nourrit d’amour, de romantisme, d’attention.

La femme qui manque de respect à son mari est cette femme insensée qui détruit sa maison de ses propres mains de Proverbes 14:1.

L’homme qui ne sait pas ou ne veut pas montrer de l’amour à sa femme détruit son foyer tout autant. Selon le chercheur John Gottman, dans un mariage, le rapport entre les émotions positives et négatives doit être de cinq pour un pour maintenir une relation saine et éviter le divorce. 5 attentions ou actes d’amour pour chaque fois où tu ne remarques pas sa nouvelle coupe de cheveux, laisse traîner tes chaussettes ou rentre trop tard d’une virée avec tes meilleurs poteaux.

« Dès lors qu’un homme voit son autorité bafouée dans le couple, cela créé en lui le même genre de révolte intérieure qu’une femme pourrait ressentir lorsqu’elle a l’impression que son mari ne l’aime pas comme il le devrait. Dieu a mis dans la femme le besoin d’être aimée affectueusement par son mari ! De même votre époux se sentira au plus haut point offensé si vous lui manquez de respect. » rappelle le Pasteur Michael Lebeau.

Pour avoir une femme soumise, il faut donc traiter celle-ci avec amour et pour avoir un mari aimant, il faut lui démontrer du respect. Hormis bien sûr pour les cas pathologiques d’hommes violents et certaines femmes blessées par la vie ou abîmées par une mauvaise éducation.

C’est une équation à double inconnue.

Lire aussi :

« Que le mari rende à sa femme la bienveillance qui lui est due ; et que la femme de même la rende à son mari. » (1 Corinthiens 7:3).

Femmes soyez donc soumises à vos maris comme les frères aiment à le répéter à l’envie et Maris apprenez à aimer vos femmes.

Apprenez quel est son language de l’amour, afin de pouvoir lui communiquer votre affection d’une manière qu’elle comprenne et ressente vivement.

Est-elle sensible :

  1. aux paroles valorisantes (les compliments)
  2. aux moments de qualité (passer du temps avec vous)
  3. aux cadeaux
  4. aux services rendus
  5. au toucher physique (les câlins, les embrassades)

Si la manière qu’elle a de comprendre qu’une personne l’aime est que celle-ci lui consacre du temps, vous aurez beau lui acheter les cadeaux les plus chers, elle ne se sentira pas aimée alors qu’une simple balade main dans la main au parc d’à côté comblera son coeur.

Ce test vous permettra de déterminer le langage amoureux de votre chère et tendre – mais aussi le vôtre :

https://test.psychologies.com/tests-couple/tests-amour/quel-est-votre-langage-amoureux

Soyez heureux !



Comments



Please visit Appearance->Widgets to add your widgets here
%d blogueurs aiment cette page :